EN FINIR AVEC BOB

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4

Auteur : Nassuf Djailani

Mis en scène : Thomas Bréant

Adaptatation : Nassuf Djailani,
Soumette Ahmed, Thomas Breant

Interprète : Soumette Ahmed

Voix : Dalfine Ahamadi

Musique : Mikidache

Création Lumière : Samir Houmaidi

Auteur : Nassuf Djailani

Soutien : la DAC Mayotte, le ministère des
Outre-mer, le ministère de la Culture, l'ambassade de France aux Comores,
l’hôtel Jardin de la paix, Nextez Solution et Graphica Comores

 

Accueil en résidence : Alliance française de Moroni.

DUREE

55min

PUBLIC

+ 12 ANS

LE SPECTACLE

Combo a décidé d'en finir ce soir. Ce jeune homme de 35 ans vient crier son irrésistible envie d'en finir avec Bob !
Bob le malfrat, le truand, l'usurpateur, celui qui répand la terreur...
Combo veut mettre fin à cette violence légitime afin de libérer les siens et de rendre un peu d'humanité et d'espoir en l'avenir de son pays. Mais qu'adviendra-t-il de lui une fois sa vengeance assouvie?



LE CHOIX D'UN MONTAGE
A SEUL PERSONNAGE

Nous avons tous un Bob dans la tête. En finir avec bob est cette envie de changement. Le texte est donné comme une force brute, écrit comme une impulsion, une rage. Cette rage porte le mal-être du personnage "Combo" qui veux en finir avec cette oppression continue qui l'empêche de vivre.
Vivre ou mourir. Cette oppression représentée par la figure symbolique de Bob. Combo dénonce les méfaits d'un pouvoir dominant qui inflige la violence légitime, où l’humain asservit l’humain. Comme le dit Combo "...
Cette violence légitime où l'Etat brandit toute sa fureur au bout de sa matraque..."La question du spectacle est de savoir de quel droit Combo s'octroie-t-il ce pouvoir de porter cette légitime violence et comment Combo s'octroie ce droit de porter une violence légitime. Qui est-il pour le faire ? De quel droit ? Comment un homme d’aujourd’hui témoin de différentes injustices liées à un pouvoir, une société, vit le quotidien ? Comment vivons-nous les injustices en 2020 ? La décision est, soit d’agir soit d’être résigné. Le fait d’agir pour Combo engage automatiquement une fatalité, un point de non-retour. Lui aussi aussi va décider d’infliger sa violence légitime pour couper court à l'arbitraire, et espérer dans ce pays imaginaire retrouver une lueur d'humanité.