Banwassi-header.jpg

BANAWASSI LA MALICE

Marionnette de Banawassi
Marionnette de Banawassi

press to zoom
Spectacle Banawassi
Spectacle Banawassi

press to zoom
Banawassi, le sultan
Banawassi, le sultan

Spectacle Banawassi Soumette Ahmed et Thomas Breant

press to zoom
Marionnette de Banawassi
Marionnette de Banawassi

press to zoom
1/4

Auteur : adaptation libre
d’un conte de Salim Hatubou

Adaptation et mise en scène :
Jean Claude Leportier

Création des marionnettes :
Catherine Kremer

Comédiens et marionnettistes :
Soumette Ahmed et Thomas Breant

Coproduction : ARLL (agence régionale du livre et de la lecture de Mayotte)

Soutenu par : la DAC Mayotte,
le ministère des Outre-mer, le ministère de la Culture, La MJC de Kani-Kéli, Le CCAC-MAVUNA, La compagnie Coatimundi et Nextez Solution.

Accueil en résidence :
Centre Réalto à Chateaurenard chez Coatimundi, La MJC de Kani-Kéli.

DURÉE

55 min

PUBLIC

6 ans et plus

LE SPECTACLE

On n'attrape pas Banawassi ! Il a l'art de prendre ses adversaires à leurs propres pièges. L'avidité, la cupidité et la méchanceté n'ont pas de prise sur lui. Il se baisse pour ramasser un grain de riz oublié par terre, il se redresse roi d'une terre d'abondance.


UNE FORME ET UN STYLE

Librement adapté du conte "Pousse joli petit grain" de Salim Hatubou

Parmi les contes de Salim Hatubou, deux personnages ont attiré mon attention. Ce sont DABA l'idiot et BANAWASSI le malin.

Nous avons déjà mis en scène "Daba, l'enfant qui n'aimait pas l'école". Spectacle qui a eu un beau succès. Nous sommes donc partis sur une deuxième création pour donner une vie théâtrale au personnage de Ibunassiya qui devient dans notre spectacle Banawassi, le malin.

Je ne peux résister au plaisir de mélanger ma créativité à celle du duo Thomas et Soumette.

Nous voilà donc de nouveau sur le plateau comme des complotistes raconteurs pour tisser l'histoire de ce jeune garçon qui a su retourner l'avidité des puissants à son avantage.

La plasticienne Catherine Krémer qui transforme tout ce qui lui passe entre les doigts en matière poétique fait partie de la bande.

C'est à elle qu'on doit la plastique du spectacle et la "tronche"

surprenante des personnages marionnettes.

Toujours en combinant jeu d'acteurs conteurs et personnages marionnettes, nous nous sommes permis une grande liberté pour organiser le langage en mélangeant les styles de jeu. Le sultan est un personnage hybride combinant la tête d'un acteur avec le corps d'une marionnette. L'expressivité du visage de l'acteur est en contradiction avec le petit corps qui semble la porter. Le résultat est inattendu. Dans ses colères, le sultan est hilarant.

Nous avons encore une fois pris le parti d'aller au-devant d'un "tout public" pas forcément familier du jeu théâtrale et de porter ce spectacle partout sans conditions techniques astreignantes. Il peut se jouer aussi bien dans un théâtre qu'en extérieur.

Le metteur en scène

Jean-Claude Leportier.